Bienvenue à tous. Eté 2016

La sonde Juno est allée explorer Jupiter. Un observateur basé sur cette planète verrait sur la planète Terre d’innombrables « taches terrestres » signifiant non pas une activité physique, telle qu’on en observe sur Jupiter ou sur le Soleil, mais bien des désordres engendrés par l’activité humaine : guerres civiles en Syrie et en Irak, attentats suscités par Daech dans ces pays mais aussi au Bangladesh, au Yémen, en Europe, Afrique et aux Etats Unis et de nouveau en France, le 14 juillet précisément. Mais aussi, tensions à la frontière entre la Russie et l’Europe, tensions en Mer de Chine, crises politiques et économiques au Brésil et au Vénézuela, tentative de coup d’État en Turquie, repli identitaire partout en Europe avec un tel rejet des « migrants » qu’on rechigne même à accueillir des réfugiés ; incertitudes politiques et économiques aggravées dans le monde occidental par la sortie du Royaume Uni de l’Union européenne… Été triste et inquiet en perspective !

Mais quand on est face à des difficultés, des menaces, des incertitudes, quelle réponse ?

Non pas de s’en détourner, encore moins de les fuir. Avant tout les analyser lucidement, les affronter.

C’est la leçon que nous a léguée la jeune députée travailliste Joe Cox, assassinée le 16 juin 2016 précisément parce qu’elle militait pour l’accueil des réfugiés et dénonçait la xénophobie qui caractérisait la campagne en faveur du « Brexit ». Elle s’était dévouée au Darfour et plaidait pour une société ouverte, fraternelle et accueillante. Son exemple est une inspiration.

Au chapitre 13 du Livre des Nombres, l’Éternel dit à Moïse d’envoyer 12 chefs des tribus d’Israël explorer la terre de Canaan. Ils en reviennent après 40 jours et rapportent que cette terre « ruisselle bien de lait et de miel », mais que le « peuple qui habite le pays est puissant, avec des villes fortifiées » et que « ce pays dévore ses habitants, qu’il est habité par des géants » et ils refusent absolument d’y entrer, malgré les objurgations de Josué et de Caleb qui avaient foi en la promesse de l’Éternel. Leur pusillanimité condamnera le peuple d’Israël à prolonger de 40 ans son séjour dans le désert.

Devant les difficultés, les menaces, les incertitudes, une seule attitude : faire face, avec détermination, foi et espérance.

Avec, pendant l’été, quelques lectures pour nous y aider (voir notre rubrique Lectures).

Nous recommandons le récent ouvrage d’une de nos adhérentes, Tania Heidsieck : « Au Nom du Père et des Fils ». Dans la tradition d’André Chouraqui elle nous retrace le « Triptyque de l’Alliance » qui unit les trois familles abrahamiques autour de leur Foi en un Dieu Un et Très Miséricordieux. Celui qui nous enjoint de nous aimer les uns les autres, car nous sommes tous créés « à l’image et à la ressemblance de Dieu ».

Nous recommandons aussi le livre d’une autre de nos adhérentes, Claude Cohen-Boulakia : « Eve est innocente », méditations sur la femme, la vie et la mort dans l’Écriture, magnifiquement illustrées par la reproduction de quelques uns des plus grands tableaux d’Eve dans l’histoire de l’art.

Edmond Lisle
Président, Fraternité d’Abraham

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail