« Les sanglots lents des violons de l’automne »
« Blessent mon cœur d’une langueur monotone » (Verlaine : Chanson d’Automne)

Ces deux versets, diffusés à quelques jours d’intervalle sur les antennes de la BBC début juin 1944, annonçaient l’imminence du débarquement en France. Ils annonçaient l’espoir de la libération.[…]