Temps Forts

Orient et Occident – Civilisations en dialogue

Une conférence internationale s’est ouverte à Paris, le 24 mai 2016, en présence de Madame le Maire de Paris. Les interventions d’ouverture furent tenues par le Grand Imam de al-Azhar al-Sharif (au Caire) et Président du Conseil des Sages musulmans, et par le fondateur de la Communauté Sant’ Egidio et ancien Ministre de la République italienne. Les intervenants ont souligné notamment les conséquences dramatiques de la non-intégration des jeunes en Occident, de la mondialisation dans la seule logique du marché et de l’invasion des médias.

Ceux qui partent, ceux qui restent

Au quotidien des réfugiés et des travailleurs internationaux, la question du départ est omniprésente. Les Syriens sont en exil et espèrent trouver de meilleures conditions de vie dans un pays tiers, tandis que les Libanais sont parfois tentés par l’émigration économique. Les similitudes de leurs attentes et inquiétudes m’ont d’autant plus marquée que je vis également loin des miens.

Une naissance sous la pluie

Les contextes exceptionnels révèlent souvent le pire et le meilleur de la nature humaine. De Syrie ou d’ailleurs, de nombreux réfugiés ont fait face à des situations improbables et accompli des choses dont ils ne se seraient jamais crus capables. Tel est le cas de Halima Al-Zhouri, enseignante de sciences s’étant improvisée sage-femme sous les bombes.

Sans-papiers : de l’individu au chiffre anonyme

Pour les 1,5 million de Syriens réfugiés au Liban, la précarité n’est pas seulement matérielle, mais aussi administrative. En effet, le gouvernement délivre les permis de séjour avec une parcimonie croissante et bannit les réfugiés de la plupart des emplois légaux. Par leurs propres mots, Syriens et Libanais racontent ainsi leurs difficultés quotidiennes et l’angoisse pour les réfugiés de se savoir clandestins.

L’Akkar, une région pleine de surprises

Voilà à présent quinze jours que je suis au Liban, où je séjourne pour la première fois de ma vie. J’y ai rejoint l’ONG Relief & Reconciliation for Syria, dont la branche libanaise est active auprès des réfugiés syriens et des habitants de la région de l’Akkar, dans le Nord du pays. Dans l’attente d’un témoignage plus détaillé, je souhaite vous partager les premières découvertes et rencontres de ces semaines déjà riches en émotions.

Foudil Benabadji Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur

Foudil Benabadji, membre du comité directeur de la Fraternité d’Abraham, a reçu les insignes de Chevalier de la Légion d’Honneur des mains du Général José Leichtnam, le 31 octobre dernier à Chambéry en présence d’une très nombreuse assistance. Se trouve ainsi reconnu un parcours exemplaire consacré à l’éducation des jeunes et au rapprochement des cultures et des spiritualités en France.

Prix André Chouraqui du Judaïsme Africain

La Fédération des Juifs Noirs, présidée par Monsieur Guershon Nduwa, a décerné le premier « Prix André Chouraqui du Judaïsme Africain » au cours d’une brillante cérémonie qui s’est tenue mardi 13 octobre, à la Mairie du VIe arrondissement de Paris. Ce prix a été remis, ex-aequo, à Soeur Isabelle du Monastère de Bet Gemal (Israël), et à notre ami Foudil Benabadji, membre du Comité Directeur de la Fraternité d’Abraham.