La Fraternité d’Abraham pleure la disparition d’une très fidèle amie, depuis longtemps, Madame Aqdas Al-Moulôk. Née en Iran, de parents irano-irakiens et élevée en Irak, elle avait fait une carrière brillante de femme journaliste dans un Proche-Orient où les femmes avaient le plus grand mal à percer.

Mariée à un officier français (Guillaume), elle s’installa en France mais fut toujours active dans le dialogue interreligieux, entretenant des relations étroites entre juifs, chrétiens et musulmans qui, pour elle, étaient tous fraternellement unis par leur croyance commune en un Dieu très miséricordieux.

La cérémonie religieuse se tiendra en l’église d’Excenevex en Haute Savoie le vendredi 6 octobre à 10h30 suivi de l’inhumation dans le même village.

Elle avait une très belle voix et avait appris dès son plus jeune âge, sous l’impulsion de sa mère très croyante, à psalmodier le Coran.

Aqdas Al-Moulôk psalmodiant la Sourate 1 L’Ouvrante (Al Fatihat)

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail