Des compromis politiques et l’esprit de fraternité, comme le sentiment de l’intérêt ou du salut collectif vont devoir l’emporter sur des attitudes crispées et fétichistes ; les identités culturelles respectables doivent laisser la première place à une identité plus sacrée encore : celle de l’humanité que les trois monothéismes juifs, chrétien et musulman ont exprimée.

Dans cet ouvrage de nombreux rappels historiques permettent de mieux comprendre la dramaturgie symbolique de Jérusalem et l’enjeu fondamental de la paix, cette paix que Jérusalem symbolise jusque dans son nom.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail