Jihad et haine des JuifsComme le rappellent chaque jour les crimes de Daech au Proche-Orient, au Maghreb et même en France, le jihad islamique gagne du terrain sur l’ensemble du globe. Or, il est usuel d’affirmer que l’islamisme se nourrit de la tragédie du peuple palestinien. Ce livre démontre que c’est historiquement et idéologiquement faux : la rhétorique violemment antijuive de l’islamisme radical a précédé la création de l’Etat hébreu. Le Grand Mufti de Jérusalem, Haj Amin al-Husseini, idéologue islamo-nationaliste proche d’Hitler et ayant inspiré nombre de courants radicaux au Proche-Orient, a dès l’origine fait de l’antisémitisme la pierre angulaire de son édifice religieux et intellectuel. Son influence a par la suite croisé celle des Frères musulmans, dont le fondateur, Hassan al-Banna, a placé le jihad au coeur de sa vision politique d’un islam conquérant. Aujourd’hui, leurs idées sont plus vivantes que jamais. Pour les Frères musulmans, Daech, le Hamas, le Hezbollah, Al-Qaida ou les talibans, tout ce qui est juif est mal et tout ce qui est mal est juif. Cette conviction profonde motive les fondamentalistes musulmans partout dans le monde. En mettant en évidence l’impact du nazisme sur l’islamisme radical, Jihad et haine des juifs aide à mieux comprendre la nature des enjeux auxquels nous devons faire face.

Essayiste et politologue allemand, chercheur à l’Université hébraïque de Jérusalem et professeur à l’Université de Hambourg, Matthias Küntzel travaille depuis vingt ans sur l’antisémitisme et les conflits du Proche-Orient. Jihad et haine des juifs a été traduit en une dizaine de langues et reçu le prestigieux Independent Publisher Book Award (Etats-Unis).

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail