Elie Wiesel, philosophe et écrivain, vient de disparaitre. Paris où il vécut après sa détention dans les camps de concentration nazis, lui rend hommage. « Savoir, c’est résister, mais à quoi?  Résister au poids mort de l’ignorance par l’effort de la connaissance. Mais le savoir joue aussi un autre rôle:il permet de s’opposer à l’indifférence et à la domination d’autrui sur nos corps et nos esprits. Savoir, c’est résister à l’oppression. Etudier, c’est apprendre, apprendre ce que l’on nous a donné…L’étude existe pour rapprocher les hommes, non pour les séparer. Elle existe pour honorer l’humanité de l’homme et non pour la dénigrer ».

Cet hommage a été rendu rendu en présence des Hautes Autorités de la République et de personnalités civiles et religieuses :

M. Manuel Valls, Premier ministre
Mme Anne Hidalgo, Maire de Paris
M. Haïm Korsia, Grand rabbin de France
Mgr André Vingt-Trois, Cardinal, Archevêque de Paris
M. David de Rothschild, Président de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah
M. Izio Rosenman, Compagnon de déportation d’Elie Wiesel
M. Edmond Elalouf, Président de l’Institut Universitaire Elie Wiesel
M. Jean-François Guthmann, Président de l’Oeuvre de Secours aux Enfants

 

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail