Un grand rassemblement est organisé, place de la République à Paris le Mardi 19 février 2019 à 19heures. Voici le texte de cet appel auquel la Fraternité d’Abraham souscrit pleinement. Nous le complétons par un communiqué de la Mosquée de Paris et de Pax Christi.

Appel à l’union contre l’antisémitisme.

Les actes antisémites se sont dramatiquement multipliés au cours de l’année 2018.

Ça suffit !

L’antisémitisme n’est pas une opinion mais un délit. Il est redevenu une incitation au meurtre. Ilan Halimi, les enfants de l’école Ozar Hatoreh, les victimes de l’Hyper Cacher, Sarah Halimi, Mireille Knoll, tous ont été assassinés, parfois torturés, parce que juifs. Ça suffit !

Nous sommes tous concernés. L’antisémitisme n’est pas l’affaire des juifs. Il est l’affaire de la Nation toute entière.

Nous portons dans le débat public des orientations différentes, mais nous avons en commun la République. Et jamais nous n’accepterons la banalisation de la haine. C’est pourquoi nous appelons l’ensemble des français à se réunir dans toutes les villes de France pour dire ensemble Non, l’antisémitisme, ce n’est pas la France.


Communiqué de la Mosquée de Paris
Paris, mardi 12 février 2019

La Grande Mosquée de Paris s’inquiète devant la montée anormale des actes antisémites passant en une année de 300 à plus de 500 actes répertoriés, (plus de 74% en 2018) selon les chiffres publiés mardi 12 février sur le racisme et l’antisémitisme en France et commentés par M. Christophe Castaner, Ministre de l’intérieur, Chargé des Relations avec les Cultes.

Nous condamnons très fermement ces actes racistes antisémites abjects et répugnants dans leur ensemble. Il est important que tous les partis politiques soient clairs dans la dénonciation du racisme, de l’antisémitisme et de l’islamophobie qui risque de gangréner notre vivre-ensemble.

Nous appelons la communauté juive de France à compter sur notre soutien et notre défense de sa tranquillité, comme les musulmans de France l’ont toujours fait dans les moments difficiles, et attendons des pouvoirs publics la plus grande vigilance et surveillance de cette situation.

Docteur  Dalil BOUBAKEUR
Recteur de l’Institut Musulman de la Mosquée de Paris


NON A LA HAINE DE L’AUTRE

Des chiffres alarmants nous sont donnés par les médias sur la recrudescence ces derniers temps des actes antisémites et on fait volontiers référence à ce que nous avons connu sous le nazisme. Des gestes et des paroles abjectes sont posés pour signifier le rejet et la haine des juifs, pour donner libre retour à des passions dont on pensait qu’elles s’étaient  estompées.

Ce retour exacerbé de l’antisémitisme manifeste de toute évidence une crise du lien social et la dénégation d’une catégorie de la population non seulement comme ayant sa place dans la société mais comme étant une contributrice importante du « faire société ».

Pax Christi rejette avec force une telle attitude. Pax Christi condamne toute forme de violence, d’exclusion et de négation d’humanité, racisme, antisémitisme, homophobie, islamophobie, dégradation de lieux de culte.

Pax Christi invite les chrétiens et tous les hommes de bonne volonté à s’y opposer fermement et à travailler à retisser le lien social qui aujourd’hui est grandement déchiré. Exprimons surtout partout où cela est possible notre fraternité à tous ceux qui sont en première ligne de la haine et du rejet.

Catherine BILLET 
Déléguée Générale Pax christi France
+ Monseigneur Marc STENGER 
Evêque de Troyes Président de Pax Christi France 

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail